Ce que dit la presse...

Pierre Goudiaby Atepa invite WISE à briser la fracture numérique

L’architecte sénégalais Pierre Goudiaby Atepa a invité les dirigeants du Sommet mondial de l’innovation en éducation à contribuer à ‘’briser la facture numérique’’ entre pays afin que tous les apprenants du monde bénéficient des opportunités offertes par les technologies dans le domaine de l’éducation.

‘’On peut organiser toutes les rencontres du monde, faire des discours sur les innovations en éducation, mais tant qu’on ne fera pas tout pour que tous les apprenants aient un ordinateur, on aura raté toutes les initiatives’’, a-t- il lancé mardi à Doha.

Il intervenait los d’une session sur le thème : ‘’Replacer l’éducation dans le développement’’ dans le cadre du 3ème Sommet sur l’éducation dénommé WISE et organisé annuellement depuis 2009 par la Fondation Qatar. ‘’Donnez nous à nous Africains la technologie, le financement de l’outil informatique pour bénéficier des mêmes opportunités d’éducation’’, a-t-il lancé.

Interrogé à la fin de la session par l’APS, l’architecte a affirmé qu’il n’ ya qu’un seul moyen de briser cette facture numérique : mettre à la disposition de tout le monde, notamment des jeunes, l’instrument majeur des technologies que constitue l’ordinateur.

C’est vrai que cela peut sembler paradoxal de parler d’innovation et de technologies dans les pays en développement du fait de la fracture numérique, mais cela ne doit pas empêcher de réfléchir à des solutions pour faire profiter l’informatique aux apprenants de ces pays, a-t-il dit.

Il douligne que c’est ce qui explique le fait qu’il a travaillé avec un partenaire sur la commercialisation de l’ordinateur le moins cher possible. Il a ainsi mis en place un projet dénommé ‘’Campus 150’’.

‘’C’est essentiel, l’éducation de demain doit passer forcément par les technologies de l’information et de la communication’’, a-t-il soutenu, estimant qu’il faut briser la facture numérique

En acceptant de participer à ce 3ème sommet, l’architecte sénégalais souhaite voir les dirigeants de WISE pour des ‘’échanges et des contacts au plus haut sommet pour que nous puissions décliner notre feuille de route afin que la Fondation Qatar nous accompagne dans la mise en place des cybers-case’’.

‘’Le concept de cyber-case, une idée du Chef de l’Etat, est pertinent mais cela n’avance pas puisque depuis trois ans il n’y a qu’un seul mis en place’’, a t- il expliqué. ‘’Je suis sûr que WISE va nous accompagner’’, a assuré l’architecte.

Parlant de sa présence au sommet mondial sur l’éducation, Pierre Goudiaby Atepa s’est défini comme ‘’un acteur global du développement’’.

‘’On ne peut pas être un acteur global du développement sans comprendre et bien comprendre ce qu’est l’éducation aujourd’hui et ce qu’elle devra être demain’’, a-t-il estimé.

L’architecte est ainsi en train d’écrire un livre intitulé ‘’Oser l’avenir’’, avec des propositions pour le Sénégal de demain. Un livre dans lequel l’éducation occupe une place majeure. Invité par l’Altesse Royal à prendre part à cette rencontre, il a estimé que c’est une bonne opportunité pour mieux comprendre l’éducation et ce qu’elle devrait être au Sénégal à l’avenir.

Initiative internationale et collaborative initiée en 2009 par la Fondation Qatar, WISE a pour missions de ’’répondre aux enjeux éducatifs du 21ème siècle, d’encourager le dialogue à travers le monde et de faciliter la mise en oeuvre de solutions concrètes et durables’’

Ouvert mardi au Qatar national convention centre (QNCC), le sommet prend fin jeudi.

 

(Source : APS, 2 novembre 2011)

http://www.osiris.sn/article7261.html