Adorons le Seigneur Jésus, le Fils bien-aimé de Dieu notre Père. Il a été un messager des dieux et un dieu du commerce, en particulier du commerce des grains. Pour flanquer les mortels dedans. Les dieux latins sont en train de perdre la bataille sous les coups de boutoir des prêcheurs chrétiens. Les dieux gaulois : répertoire des noms de divinités celtiques connus par l'épigraphie, les textes antiques et la toponymie. Mercure (lat. Au XVIIIe siècle, le bénédictin Pernety écrira à son tour : « Janus à deux visages signifie selon les alchymistes la matière de la pierre philosophale, qu'ils nomment rebis, comme faite et composée de deux choses[34]. Le nouveau campus Orange Lumière inauguré. Zeus: Il est le roi des dieux et dieu du ciel.Son équivalent romain est Jupiter. (« têtes ou nef ? Eh hop ! Il le rapproche du dieu Chaos qui précède la création du monde[7]. nécessaire]. : salaire).Ses attributs … L'association iconologique entre le dieu et le navire est motivée par le concept de « passage Â» et de traversée du Tibre[24] et intimement liée à Portunus, le dieu des ports, alors que Janus est celui des portes[24]. Voir Fac similé de la page de titre de l’exemplaire conservé à la Bibliothèque du Congrès, Dernière modification le 6 février 2021, à 02:54, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Mercure_(mythologie)&oldid=179623458, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, Dieu du commerce et des voyages, héraut des dieux, dieux des voleurs et messager des dieux. « Va, avec ton fol amour, rejoindre ton fiancé, toi qui oublies et tes frères morts, et celui qui te reste, et ta patrie. Je suis le dieu de l'éloquence, En 1737 paraît le journal régional britannique Sherborne Mercury ; en 1758, l’Américain James Franklin, frère de Benjamin, fonde le The Newport Mercury. La dernière modification de cette page a été faite le 6 février 2021 à 04:01. », Horace le prie en tant que pendant masculin de Mater Matuta : « Ã” père du matin, Janus (peut-être ce nom-là te plaît davantage), toi que chaque homme, à son réveil, invoque, avant la tâche quotidienne[16]. Portrait de Mercure sur une Semuncia en bronze (215-211 av. Ce très ancien dieu est le seul mentionné, avec Cérès, déesse de la croissance, dans le Chant des Saliens. Jupiter, en latin Juppiter ou Iuppiter (génitif Jovis), est le dieu romain qui gouverne la terre et le ciel, ainsi que tous les êtres vivants s'y trouvant.Il est aussi le maître des autres dieux et est originellement un dieu du ciel, caractéristique que l'on retrouve dans son association aux présages célestes liés aux pratiques divinatoires des … Jouer à pile ou face se dit capita aut navia? 3 Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur, le grand roi au-dessus de … Janus répond au concept de « passage Â» et il est généralement honoré comme un dieu introducteur[3]. Jésus a refusé catégoriquement, et Paul a dit à son sujet : “ Pour la joie qui était placée devant lui, il a enduré un poteau de supplice, méprisant la honte, et s’est assis à la droite du trône de Dieu. - En Russie, Morok, était le dieu du froid-Puhuri, dieu du froid scandinave.-Aztèque : tzlacoliuhqui (ou Itzlacohuihqui) signifie "le couteau d'obsidienne courbe", il était considéré comme un dieu de l'entêtement et de la cécité. La religion (du latin religare = lier, relier) est l’attitude individuelle et collective vis-à-vis d'une divinité et, par suite, la série de rituels, de croyances et d'obligations, envers cette divinité. Citations avec dieu. Ils me sont d'un secours immense La figure de Mercure apparaît dans de nombreuses sculptures et peintures depuis l’Antiquité, notamment sous forme de petits ex-voto. Canens meurt sur les rives du Tibre[réf. » Condamné pour ce crime, le jeune Horace finit par être acquitté mais, « après quelques sacrifices expiatoires, [son père] plaça en travers de la rue un poteau, espèce de joug sous lequel il fit passer son fils, la tête voilée. Il a 33 ans. Alors, comme aujourd'hui, existait cette pente rapide par laquelle vous descendez du Capitole, dans la vallée et du côté des places publiques. Il est Pater (« père Â») dans Januspater. ». En effet, puisque les anciens observaient de commencer leurs mois avec la nouvelle lune, et qu'ils croyaient que la lune était la même que Junon, c'est à juste titre qu'ils auraient consacré les calendes à cette déesse[8]. 1. Les aimer comme dieu du vol, Par extension, le nom de Mercure est associé aux débuts de la presse périodique, chargée de communiquer les nouvelles, ainsi le Mercurius Politicus (1659) anglais consacré à l’actualité des nouvelles étrangères et des événements en cours dans les « trois nations d’Angleterre, d’Écosse et d’Irlande pour l’information du public[11]. Le 30 mars, c'est-à-dire à la fin du mois dédié au dieu de la guerre, « il faudra rendre hommage à Janus, et en même temps à la douce Concorde, au salut de l'empire, au génie de la paix[2]. Ce mariage est malheureux. Les solutions pour DIEU DU FOYER de mots fléchés et mots croisés. Périsse ainsi toute Romaine qui osera pleurer la mort d'un ennemi, « après quelques sacrifices expiatoires, [son père] plaça en travers de la rue un poteau, espèce de joug sous lequel il fit passer son fils, la tête voilée. », montrant ainsi à Énée son destin. Première lecture (Ap 3, 1-6.14-22) Néanmoins, la forme *Dianus postulée par Nigidius n'est nulle part attestée[6]. The Maitland Mercury le premier journal local australien, paraît pour la première fois le 7 janvier 1843 ; The Weston & Somerset Mercury anglais date de la même année. Jupiter, également connu sous le nom de Jove, est le dieu du ciel et du tonnerre, ainsi que le roi des dieux dans la mythologie romaine antique. Mercure est la planète la plus proche du Soleil. Mais à peine fut-elle fermée, qu'elle s'ouvrit bientôt d'elle-même ; ce qui survint une seconde et une troisième fois. 3 Je t’ai contemplé au sanctuaire, j’ai vu ta force et ta gloire. ». Il est lié au passage du temps (janitor, le portier). J.-C., sous l'influence des Étrusques et surtout avec l'extension de la conquête romaine sur les pays voisins de la mer Méditerranée, les Romains importent des dieux étrangers. Découvrez les bonnes réponses, synonymes et autres mots utiles J'ai occupé moi-même aussi la rive gauche du Tibre, […] au Janicule. Il lui demande la raison de sa présence sur l'as romain. Vous dira mes titres nombreux : Par me mettre dans un baromètre Le culte de Mercure est ancien et la tradition le faisait remonter aux lendemains de l'expulsion des Tarquins[1]. Dans la région de Mogontiacum, en Germanie supérieure, il existe un Mercurius Cimbrianus, cité par sept inscriptions. (Matthieu 4:8.) Néanmoins, le dieu indigène, dieu de l'industrie, du commerce et des routes, ne ressemble au Mercure romain que pour une partie de ses attributions que sont la protection des commerçants et des voyageurs — attributions qui seront conférées au Moyen Age à saint Nicolas, dont les lieux de culte se trouveront aux entrées d'agglomérations, en bordure de grands axes de circulation. Son mois, Januarius (« janvier Â»), marque le commencement de la fin de l'année dans le calendrier romain[2]. Janus est représenté avec deux visages opposés, l'un tourné vers le passé et l'autre tourné vers le futur. ♦ Bertha, déesse de la neige et de l'hiver dans la mythologie germanique Elle est vu comme une bonne déesse, qui protège les enfants mort né. Gérard Capdeville, « Les épithètes cultuelles de Janus Â». L'une des collines de Rome, le Janicule, lui est consacrée. Les Saturnales fêtées lors du solstice d'hiver dédiées à Saturne, précèdent de peu le premier janvier, fête du dieu Janus. » Ovide propose une autre explication, plus abstraite : « [les portes du temple sont ouvertes] pour que le peuple, parti pour la guerre, ne rencontre aucun obstacle à son retour, […] la guerre terminée, [le temple de Janus est fermé], pour que la paix ne trouve aucune issue[2]. Le navire n'est pas le seul revers de la pièce (voir illustration) ; et les autres monnaies romaines portent aussi une nef au revers (voir illustration). La postérité grava un navire sur sa monnaie, pour témoigner de l'hospitalité qu'un dieu avait reçue. Janus ne voit-il pas ce qui se passe derrière lui ? Ovide, sans établir un lien étymologique, rapprochait déjà Chaos de Janus : « autrefois on m'appelait Chaos[2]. Le jeune Horace, vainqueur des Curiaces, revient à Rome et tue sa sœur qui, épouse de l'un des Curiaces, se lamente de la perte de son bien-aimé. J.-C. dans le Circus Maximus, entre les collines de l'Aventin et du Palatin. ». C'est un dieu de premier rang dans la hiérarchie religieuse romaine, le seul avec Jovis - Jupiter et Mars - Marspiter à être qualifié de « Dieu le père Â», Januspater. Selon la reprise romaine de la légende grecque d'Hermès, Mercure est le fils de Jupiter et de la nymphe Maïa, fille de Atlas. Tezcatlipoca: dieu de la Nuit, du Froid et de la Mort. C'était l'interprétation que Ovide et Cicéron lui donnaient déjà : Le linguiste Julius Pokorny souligne aussi la probable assimilation du prénom slave Jan, Jana avec le judéo-chrétien Iohannes (« Jean Â»)[5]. ♦ Chioné,… C'est à moi qu'il appartient d'ouvrir un passage aux fontaines, je l'ouvris ; je fis jaillir les eaux en nappes soudaines, après avoir eu soin d'embraser du soufre sous la source glacée, afin que ce torrent bouillonnant fermât le chemin à Tatius. CodyCross Solution pour DIEU ROMAIN DES VENTS DU NORD de mots fléchés et mots croisés. Ce qu'Ovide relate ci-après semble mêler deux mythes fondateurs de Rome lors de la guerre avec les Sabins, « historicisés Â» différemment par Tite-Live où : « [Janus] me raconta aussitôt la guerre de Tatius, descendant d'Oebalus ; comment une gardienne perfide, séduite par des bracelets d'or, avait montré le chemin de la citadelle au chef des Sabins. Une multitude de dieux aux origines diverses a. Les dieux spécifiquement romains Ils sont peu nombreux. Mais je sais par raison inverse Il est Consivius (« semeur Â»), ce qui marque le lien avec son rôle d'initiateur, de créateur[6]. […] Chez nous le nom de Janus indique qu'il est aussi le dieu des portes, puisque son nom latin est l'équivalent du mot grec θυραῖος [note : « portier, de la porte Â», en grec]. En France, le temple de Janus d'Autun est un temple datant de l'époque gallo-romaine mais il est incertain qu'il soit dédié à ce dieu. Dans l’édition de 1555 des Emblèmes d’Alciat, Mercure apparaît en allégorie de l'art, de la vertu et de la sagesse, capable de contrecarrer les assauts de la fortune capricieuse[15]. Ainsi, il apparaît sous l'Empire comme le plus grand dieu des Gaulois[4]. La mythologie nordique est l'ensemble des mythes provenant d'Europe du Nord (plus particulièrement de la Scandinavie) à la base du système religieux polythéiste pratiqué dans ces régions au haut Moyen Âge avant leur christianisation.Il s'agit d'une variante régionale et historique de la plus vaste mythologie germanique, qui fait … Il y a peut-être un ancien syncrétisme, la fête de la Saint-Jean d'hiver et d'été correspondant mutatis mutandis à celle de Janus en hiver et de sa parèdre Carna en juin. Janus et Saturne sont deux dieux du temps qui passe. nécessaire]. Le peintre d'Orithye le représente avec les cheveux et la barbe hérissée, sans doute pour symboliser la rudesse du vent du nord [17]. La sixième édition du Dictionnaire de l'Académie, parue en 1835, rajoute cette définition dans l'article consacré à Mercure : « Il a servi et sert encore de titre à divers écrits périodiques traitant de politique, de littérature, et contenant des annonces, des nouvelles. L'autre, proposée par Nigidius Figulus, se rapporte aussi à la notion de passage, d'ouverture, et fait de Janus un être dual, équivalent à la fois de Diane et de l'Apollon romain : « Il en est qui disent que Janus est le même à la fois qu'Apollon et Diane, et que ces deux divinités sont voilées sous son seul nom. Place à Mercure ! C'est un dieu de premier rang dans la hiérarchie religieuse romaine, le seul avec Jovis - Jupiter et Mars - Marspiter à être qualifié de « Dieu le père », Januspater. Plusieurs divinités celtes ont été assimilées à Mercure. À l'époque de Tertullien, les chrétiens sont régulièrement martyrisés dans les arènes et il est sage de critiquer le panthéon latin avec un « nom de code Â». J.-C.. Dès le début, cette assimilation est facilitée par la proximité d'apparence des deux divinités : le port des chaussures Talaria, du chapeau ailé, et du caducée, ce bâton avec deux serpents entrelacés, don d'Apollon à Hermès. […] On la prenait pour la sœur de Phébus, et ce n'était pas te faire injure, ô Phébé. […] Non loin des bords du Tibre s'élève l'antique bois d'Helernus, où les pontifes vont encore aujourd'hui offrir des sacrifices. Pour savoir le temps qu'il fera. Les dieux gaulois : répertoire des noms de divinités celtiques connus par l'épigraphie, les textes antiques et la toponymie. C'est en vain, te dis-je, car sous la roche où tu te réfugies, il te serre dans ses bras, il te possède et s'écrie: "Pour prix de tes faveurs, pour prix de ta virginité perdue, je soumets les gonds à ton pouvoir." — Platon, La République , II, 379-381, III, 392a, IV, 427b,trad. The Senouire forms most of the commune's eastern and western borders.. History. Il existe des portraits du dieu comme allégorie du commerce ou allégorie planétaire, des scènes historiques tirées de la mythologie consacrée au jugement de Pâris (Mercure et Pâris, de Donatio Creti, 1747, Bologne), la légende de Mercure et Argus. : commercer), et merces (fr. La situation du temple de Mercure placé entre l'Aventin tenu par la plèbe et le Palatin, centre politique des patriciens, souligne son rôle en tant que médiateur[réf. Le Mercure galant. Périsse ainsi toute Romaine qui osera pleurer la mort d'un ennemi[19]. Ouvert, il était le signal qui appelait les citoyens aux armes; fermé, il annonçait que la paix régnait entre toutes les nations voisines. Antienne. Il est Pater (« père ») dans Januspater. Certaines allégories humanistes prêtent à cette figure une dimension plus ésotérique. », Ce jour-là, un prêtre dépose sur son autel un gâteau de froment mêlé de sel[2]. Le mot « mercredi » dérive étymologiquement de « Mercure ». « Je prie les dieux intelligibles de m'accorder un intellect parfait ; les dieux intellectifs, une puissance … Deux autres étymologies ont été proposées par les anciens érudits pour expliquer le nom du dieu et sa nature[6]. Si on considère à tort la mythologie romaine comme négligeable par rapport à la mythologie grecque, c'est parce que les mythes romains portent principalement sur l'histoire de Rome, tandis que les mythes grecs sont axés sur les dieux et les héros.Mais malgré l'absence de cosmogonie ou de théogonie d'origine romaine, la mythologie romaine … C’est à Adrien de Vries que l’on doit un autre bronze, Mercure et Psyché. Situé le long de la nouvelle rue Flandin au sud-est de la Part-Dieu, le nouveau siège régional du groupe Orange, baptisé Orange Lumière, est officiellement inauguré et accueille ses premières équipes depuis la rentrée 2020. », Certains historiens, voient en Mercure la fusion du dieu grec, « Il a servi et sert encore de titre à divers écrits périodiques traitant de politique, de littérature, et contenant des annonces, des nouvelles. Il a eu plusieurs relations avec des déesses comme avec Vénus ou Chioné, ou avec Hersé. », Cette dernière phrase étant à comprendre comme une métaphore poétique : « â€¦et apporte nous la paix. Ce poteau, conservé et entretenu à perpétuité par les soins de la, « Chez les Romains, les mythes méditerranéens ont été ramenés du ciel sur la terre, et les héros ne sont plus des dieux mais de grands hommes de Rome, « le poids réel de la livre de cuivre fut diminué durant la, « Un grand nombre, échappé au fer des Romains, périt dans le fleuve ; et leurs armes, emportées par le Tibre jusqu’à Rome, y annoncent l’éclatante victoire de Tarquin, « Le temple de Janus Quirinus, qui n'avait été fermé que deux fois avant lui [Auguste], depuis la fondation de Rome, le fut trois fois sous son règne. La plupart de ses enfants ont des caractéristiques sexuelles particulières avec Hermaphrodite, Pan ou Cupidon dans les traditions plus tardives. Le Janiculum se trouve « au-delà du Tibre Â» par rapport au Capitole. Découvrez les bonnes réponses, synonymes et autres mots utiles Quant à l'explication du navire, la voici : le dieu qu'on représente armé d'une faux [c'est-à-dire Saturne], chassé par Jupiter du ciel, son empire, avait déjà erré dans tout l'univers, quand son vaisseau entra dans le fleuve de l'Étrurie. Jean Aicard (Toulon 1848-Paris 1921) Académie française, 1909 Je suis l'insecte aimé du poète et des dieux. Il est encore Junonius (« junonien Â»). Ses attributs traditionnels sont la bourse, le plus souvent tenue à la main, le pétase, le caducée, des sandales ailées ainsi qu'un coq et/ou un bouc. Nicole Jufer et Thierry Luginbühl. Ce Lugus Mercurius assimile alors la plupart des aspects du dieu celtique Lug. Le panthéon gréco-romain est populaire au XVIIIe siècle, où l’on voit apparaître Mercure chevauchant Pégase, 1701-1702, d’Antoine Coysevox, commandé en 1699 pour la décoration du parc de Marly, Mercure attachant ses talonnières, de Jean-Baptiste Pigalle, 1741-44. De plus, ils invoquent cette déesse le jour des calendes de chaque mois, depuis mars jusqu'à décembre. », Au moment de la guerre avec les Sabins, la première guerre menée par la jeune nation romaine, Rome est une ville ouverte[19]. Srpskohrvatski / српскохрватски, gardienne perfide, séduite par des bracelets d'or, Janus : le dieu introducteur, le dieu des passages, « Les épithètes cultuelles de Janus Â», Fichier d’autorité international virtuel, Janus et son temple sur les monnaies romaines, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Janus_(mythologie)&oldid=179624258, Catégorie Commons avec lien local différent sur Wikidata, Article de Wikipédia avec notice d'autorité, Portail:Mythologie romaine/Articles liés, Portail:Mythes et légendes/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, Dieu des commencements et des fins, des choix et des portes, d'autre part, Tarquin enflamme du bois amassé sur les bords de l’. : marchandise), mercari (fr. Mercure n’apparaît pas parmi les divinités di indigetes de la religion romaine archaïque. Tlaloc: dieu de la Pluie et de la Végétation. Janus est dit encore catus « avisé Â»[11], « astucieux au possible Â» quantumvis vafer[12]. Sous le nom de Forculus – un jeu de mot[28],[29] sur foris (« porte Â») – il est moqué par Tertullien qui villipende le panthéon romain : « Je ne parle pas d'Ascensus, dieu qui vous aide à monter, ni de Lévicola, qui préside aux pentes, ni de Forculus, sous la protection duquel sont les portes, ni de Cardea, déesse des gonds, ni de Limentinus, auquel est consacré le seuil, ni enfin de tous ceux qu'adorent les portiers[30]. ». À toute sauce ; il finira Une statue de Janus marque de ses mains le nombre de trois-cent-soixante-cinq, pour exprimer la mesure de l'année[13]. Les plus connus sont ceux associés à Lug/Lougous certes, mais il est aussi associé à d'autres dieux celtes : En Gaule aussi bien qu'à Rome, bien que Mercure représente souvent la troisième fonction, la fonction artisanat/commerce dans le cadre des fonctions tripartites indo-européennes, son rôle ne se laisse donc pas toujours réduire au cadre dumézilien. Après la conquête romaine, il est le dieu dont les effigies (notamment les statuettes de bronze) et les inscriptions sont les plus nombreuses. Cette étymologie a le soutien d'Arthur Bernard Cook[9] qui fait de Janus un dieu du ciel et du jour (dies en latin). Le 1er janvier est le jour des étrennes sous forme de dattes et de figues sèches, de miel que les Romains s'offrent alors, accompagnés des vœux de bonne année entre les hommes et de prières adressées aux dieux, plus « efficaces Â» en ce jour qu'en tout autre : « Un présage, dit-il, est attaché au commencement de toute chose ; toute première parole est écoutée avec une attention craintive ; c'est l'oiseau aperçu le premier qui fait loi pour l'augure. Dans ce passage, la nymphe Carna mentionnée par Ovide devient Cardea, citée parmi les indigitamenta. Dans sa figure première d'inventeur de tous les arts, ce que n'ont jamais été ni Mercure ni Hermès, il est beaucoup plus proche du dieu celtique Lug[4]. Paul-Marie Duval fait observer que les scholiastes éprouvaient de l'embarras à identifier les dieux celtiques avec les dieux romains. Je suis le plus drôle des dieux, Dans la littérature romaine, le nom commun « zéphyr » est le plus couramment employé, notamment au pluriel [19]. Le. Une gravure de Jacob Matham, d’après Goltzius (1597) le représente dans sa dimension planétaire, associé aux signes zodiacaux des gémeaux et de la vierge et au caractère féminin froid et humide, ainsi qu’en protecteur des arts et des lettres. Vers 1600, Maïer interprète le dieu dans un sens concret et alchimique : « Par le Janus bicéphale, nous comprenons une matière, ou chose une, appelée rebis et contenant deux choses, ou si vous préférez, c'est la substance double mercurielle[33]. La Chaise-Dieu occupies a 1082 m butte which dominates a plain between the mounts of Livradois and Velay.The closest cities are Brioude, Ambert, and Le Puy-en-Velay.. On le retrouve dans les scènes des « amours des dieux » inspirées des Métamorphoses d'Ovide et peintes par Véronèse : Sur le même sujet, il est représenté par Nicolas Chaperon (vers 1630) dans Vénus, Mercure et Cupidon, au musée du Louvre. Les avocats sont mes enfants, L'une, proposée par Paul Diacre au VIIIe siècle, et que la critique moderne juge « purement fantaisiste Â»[6], est motivée par le sens d'ouverture et propose, pour radical, hio, hiare, hians (« ouvrir, béer Â»), dont Ianus, Janus dériverait par la perte de l'aspiration initiale. ». Néanmoins, on trouve le surnom de Mercure 45 fois en Gaule[4]. Le bois flottant en feu qui donne la victoire définitive -et la paix- est devenu un torrent bouillonnant chez Ovide. « Eh hop ! Cette étymologie correspond au sens que lui donnait les Anciens. ». Le plus ancien temple consacré au dieu Janus, à Rome, se trouve près du Forum romain : « Il (Numa Pompilius) éleva le temple de Janus. » Georges Dumézil pense que cette habitude en fait une divinité solaire[17]. ». Junon, qui préside à l'enfantement et aux cycles menstruels a un rôle apparenté à celui de Janus qui en retour, lui est aussi apparenté[10]. Les Romains qui gardaient la porte s'enfuient épouvantés; mais lorsque les Sabins étaient prêts à faire irruption par la porte ouverte, on raconte que, par cette porte, il sortit du temple de Janus des torrents d'eau jaillissant avec une grande force, et que plusieurs groupes ennemis périrent ou brûlés par l'eau, qui était bouillante, ou engloutis par son impétuosité. En raison de cet événement, il fut établi qu'en temps de guerre les portes du temple de Janus seraient ouvertes, comme pour attendre ce dieu secourable à Rome[8]. Ce poteau, conservé et entretenu à perpétuité par les soins de la République, existe encore [au temps de Tite-Live][19]. Paul, serviteur de Dieu, et apôtre de Jésus-Christ pour la foi des élus de Dieu et la connaissance de la vérité qui est selon la piété, Jacques 1:1 Jacques, serviteur de Dieu et du Seigneur Jésus-Christ, aux douze tribus qui sont dans la dispersion, salut! Si quelque jeune amant lui adressait des paroles passionnées, elle répondait aussitôt : "Il y a trop de jour ici, et le jour est pour beaucoup dans la pudeur; conduisez-moi vers quelque grotte retirée, je vous suivrai." Berlioz introduit Hermès (nommé Mercure) dans son opéra Les Troyens : à la fin du duo d'amour entre le troyen Énée et la reine de Carthage Didon « Nuit d'ivresse et d'extase infinie »), le dieu frappe de son caducée le bouclier d'Énée pendu à une colonne et, d'une voix grave, désigne la mer en prononçant le mot « Italie ! Augustin d'Hippone reprend mot pour mot l'attaque tertullienne en critiquant un manque de « logique théologique Â» : « Pourquoi Forculus, qui préside aux portes, et Limentinus, qui préside au seuil, sont-ils mâles, tandis que Cardéa, qui veille sur les gonds, est femelle[31] ? Les temples viennent de s'ouvrir ; les dieux prêtent l'oreille ; aucune des prières que prononce la bouche des mortels n'est perdue, chaque syllabe en retentit aux cieux[2]. », Marcel Renard associe Janus à un autre endroit de Rome, le Tigillum Sororium, la « Poutrelle de la Sœur Â»[10]. Aux talons et dans les cheveux. Au-delà de la porte du Janicule, en dehors des murs de Rome, on avait élevé douze autels à Janus, un pour chaque mois de l'année. » G. Capdeville[6] considère forcé et inutile ce rapprochement avec le Chaos grec, la fonction d’« ouvreur Â» du dieu Janus étant suffisante pour expliquer sa place au début des temps. Son nom est lié au mot latin merx (fr. En tout état de cause, les circonstances de la fondation montrent que le culte de Mercure est dès lors lié au commerce et spécialement au ravitaillement[1]. Pokorny rattache, avec un autre suffixe, ce Ianus latin à l’allemand Jahr, l’anglais year (« année Â») et au grec ὥρα, hôra (« heure Â»). Deux fois il a été fermé depuis le règne de Numa, la première, sous le consulat de Titus Manlius, à la fin de la Première guerre punique, la seconde, sous César Auguste, lorsque, par un effet de la bonté des dieux, nous vîmes, après la bataille d'Actium, la paix acquise au monde, et sur terre et sur mer[19],[20]. Elle est celle de Jupiter, Jovis et, c'est peut-être un « doublon Â» dans leur panthéon romain de ce dieu. Ses pieds ne touchent pas le sol, », Janus est invoqué « non seulement au commencement de janvier, mais encore au premier jour de tous les mois, les calendes, dédiées à Junon. Un temple en son honneur est érigé sur le Forum et les portes du monument sont toujours ouvertes, en temps de guerre, pour que le dieu puisse …